Accueil
Impro Ecole
Match d'Impro
Qui sommes-nous ?
Presse
Contact
Qui sommes-nous ?
Présentation
Participe à Impro Ecole
Participe aux matchs d'improvisation

Mathieu


Sous ses airs de gentil garçon, c’est dans les personnages les plus sadiques qu’il excelle ! Certains le surnomment « El constructor » mais on ne sait toujours pas si c’est pour ses talents d’improvisateur qui bâti des histoires ou parce qu’il doit réparer la patinoire après ses sorties ratées qui lui valent toujours quelques bleus. Ne lui demandez pas de mimer une porte au risque qu’il vous la balance en pleine tête !
Severine


En débutant le théâtre d'impro avec le ThéâtrE de l'AntE en 2009, Séverine s'est découvert une passion ! Elle aime varier les rôles, autant que les formes de jeux. Dans la patinoire aussi bien sûr, mais sans glace! Si vous ne la voyez pas, vous l'entendrez de loin, que ce soit quand elle parle ou rit !
François


Les histoires ça le connait ! Tombé dans l’improvisation un peu par hasard, François est plus à l’aise avec les mots qu’avec son corps (il n’est à ce jour, jamais sorti vainqueur d’un combat d’épée). Passé par la sélection de Touraine, il a entre temps oublié les règles et se met parfois à la faute…Si il peut dépanner pour des rôles de Mexicains dans les westerns il aime surtout la troisième mi-temps.
Clémence


Dotée d'un appétit insatiable pour le théâtre, Clémence le consomme à toutes les sauces. Épicurienne elle a gouté au théâtre d'auteur, de boulevard, et se régale de spectacle burlesque. Alors tout naturellement l'impro c'est sa petite gourmandise du moment. Sur scène elle se délecte quand elle doit incarner des animaux: vache, chat, rat, escargot... rien ne lui résiste !
François


Théâtre, cirque, François monte très tôt sur les planches. Il découvre l'impro au sein du théâtre de l'Ante, où il sévit toujours notamment dans la sélection amateur de Touraine. François apporte un jeu corporel, énergique et déjanté.
Camille


Petite par la taille mais grande par le talent, Camille est une joueuse tout terrain capable d'émouvoir, de faire rire et de surprendre. Si on la pousse un petit peu elle est même capable de pousser la chansonnette ; du musette à la berceuse capable de venir à bout de n'importe quel enfant turbulent. Et si on la taquine un peu, elle devrait feindre la vexation dans une imitation quasi parfaite de Shirley sans Dino.
David


Ayant fait ses débuts dans le public du juste prix, c'est le couteau suisse de l'équipe. Il agrémentera les impros par des rôles indispensables comme le chêne en automne ou même la tulipe. Il peut faire basculer une histoire à tout moment, imprévisible c'est la tour de l'échiquier de l'impro, il vous transportera dans un univers parallèle de votre imagination. C'est le joker de l'équipe toujours prêt pour faire le pitre, et créer des personnages burlesques et drôles. Chante comme un lavabo bouché.
Jeanne


Si les accents belge, basque et marseillais sont ses préférés, Jeanne travaille sans relâche pour maîtriser ceux des contrées du bout du monde. Pouvant incarner l'amante bienheureuse de James Bond tout comme son ennemie à l'esprit malin, elle n'incarnera cependant jamais une vache et ne mimera jamais un combat à l'épée (ou alors ce ne sera pas beau à voir...)
Maxime


Le petit jeune de l'équipe il a découvert l'impro en 2015 et excelle dans les improvisations chantées et ce peu importe le style de musique. Capable d'incarner tour à tour un empereur romain sanguinaire, un hobbit borgne ou un curé malhabile, il emploi toute son énergie à mettre le feu dans la patinoire à chacune de ses interventions.
Chloé


Marc


Amoureux de belles histoires, toujours prêt à sauter dans la patoche pour aider les copains, Marc est aussi à l'aise pour interpréter un lapin en mal d'amour qu'un esquimau courant le marathon de New York... sauf s'il faut leur adjoindre un accent québécois, leur faire chanter un opéra, ou soutenir un langage châtier issu de la noblesse du 18ème... chacun ses limites ! Rarement pris en défaut d'animation du banc, ou de participation à la 3ème mi-temps
Emilie


Elevée au grain dans les campagnes tourangelles depuis sa plus tendre enfance, Emilie est montée pour la première fois sur les rings de Catch-Impro avec la compagnie la Clef en 2013. Habituée à se jeter entre les cordes après seulement quelques secondes de réflexion, on dit d’elle qu’elle a le sens de la répartie et de l’écoute… à défaut d’avoir le sens de l’équilibre si l’on en croit les mauvaises langues !
Alexandre


Tombé dans la marmite de l'improvisation un peu par hasard, Alexandre ne peut plus s'en passer ! Il aime se faire détester dans des rôles méchants, hautains et irrespectueux mais en vrai, c'est un faux méchant. Ne lui parlez pas de rimée ou de chantée, il risque de faire un malaise.
Adeline


Avec un 'E' entre le 'd' et le 'l' comme dans "Ecoute moi bien, si tu m'appelles encore une fois Ad'line, je te casse les genoux". Adeline est calme et gentille mais dans une patinoire elle ne répond plus de rien. Elle peut interpréter une jeune femme bien élevée et une tueuse en série sociopathe cinq minutes plus tard.
Joseph


Jamais aussi bon que lorsqu'il incarne un phallus géant, Joseph est toujours partant pour incarner n'importe quel personnage. Touche à tout en dehors et dans la patinoire c'est un joueur polyvalent qui réussi même parfois à être drôle.
Noélie


Très à l'aise dans des rôles de mannequin et d'adolescente en pleine crise existentielle, il faut toutefois se méfier de l'eau qui dort. On l'a déjà vu commencer une impro avec le rôle d'une femme fragile, et terminer en véritable dominatrice à la limite de la psychopathie. Il n'est pas rare de la retrouver dans les improvisations chantées car sa voix est une douceur dont il est difficile de se passer.
Arthur


Comédien amateur dans diverses troupes depuis l'enfance, Arthur découvre l'improvisation au sein de la Sélection de Touraine, avant de rejoindre Tours Impro Club. Intraitable dans les catégories de genre, ne lui demander cependant pas de chanter ou de faire un accent ou de chanter en faisant un accent.
Emmanuelle


La quinqua de la bande ! Comme elle n'a pas de mémoire, elle s'est tournée vers l'impro qu'elle a commencé au théâtre de l'Ante en 2013. En impro comme dans la vie, elle est capable du pire comme du meilleur ! Elle peut passer de la jeune ingénue effarouchée à la mère de famille excédée le tout dans la joie et la bonne humeur.